• La téléphonie mobile est toxique pour la santé. C’est un empoisonnement par voie aérienne.

    La Commission Internationale pour la Sécurité Electromagnétique - ICEMS -
    constituée des scientifiques internationaux indépendants de haut niveau, donc la voix
    de la science véritable, libre de toute dépendance à l'Industrie, a confirmé dans la
    Résolution de BENEVENTO que la téléphonie mobile est toxique.
    Un grand nombre de travaux scientifiques, plusieurs centaines, exposent les diverses
    formes de la toxicité. Une liste des principaux travaux, ou bibliographie, peut être
    demandée à l'Association Nationale Robin des Toits.
    Les scientifiques, hélas nombreux, qui disent PAS DE PROBLEME,
    sont payés pour cela.
    Un rapport OFFICIEL français confirme que les experts officiels français,
    choisis par le gouvernement, sont payés par les opérateurs.
    La version officielle française de PAS DE PROBLEME en a perdu toute validité.
    La Justice a pris position par un Jugement du 02-05-2006 du Tribunal de Paris.
    Aux termes de cette décision,
    dire : • que la téléphonie mobile est toxique,
    • que les opérateurs trichent dans les mesures qu'ils payent,
    n'est pas de la diffamation. C'est donc de l'information.
    Les ondes de la téléphonie mobile attaquent les êtres vivants parce qu'elles sont
    pulsées, c'est-à-dire émises par saccades très brèves. Des centièmes de seconde.
    Comme des micromitrailleuses électromagnétiques.
    Alors que la radio et la télévision, par exemple, sont émises en continu.
    Les maladies, qui existaient avant la téléphonie mobile, mais dont elle est une
    nouvelle cause, sont répertoriées depuis longtemps.
    Les enquêtes sanitaires sur le terrain confirment la liste issue
    des travaux scientifiques :
    Niveau maux de tête, nausées, dépression, irritabilité, troubles du sommeil,
    moyen vertiges et chutes, pertes de concentration, troubles cardiaques et de
    tension, maladies de peau, troubles des rythmes du cerveau, attaque
    destructrices des organes des yeux et des oreilles.
    Niveau cancers du cerveau, du sang, du système lymphatique, des endocrines et
    lourd surtout la thyroïde, épilepsie, interruptions de grossesse & malformations.
    La référence légale en France, prioritaire, et pour cette raison dissimulée par les
    sources officielles, fixe un seuil d'exposition maximal à 3 V/m.
    Pour cette raison, l'illégalité pullule en France.
    Depuis plusieurs années, les Compagnies mondiales de ré-assurance ne couvrent plus
    la téléphonie mobile. Les polices des opérateurs sont donc décoratives.
    La solution qui rend compatible la téléphonie mobile et la santé publique
    est un seuil d'exposition maximal à 0,6 V/m.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :