• VIH : DEUX PRIX NOBEL POUR « L’ERREUR MÉDICALE DU SIÈCLE » ?

    Le dernier prix Nobel de médecine suscite l’indignation d’une minorité dans la communauté scientifi que, notamment de la part des membres du Groupe pour la réévaluation de l’hypothèse VIH = sida. Retour sur la controverse avec le Dr Étienne de Harven, spécialiste incontesté des rétrovirus, l’un des tout premiers scientifiques à avoir émis des doutes.- - -télécharger au format PDF

    ÉTIENNE DE HARVEN : « L’HYPOTHÈSE DU VIH EST EN TRAIN DE S’ÉCROULER »

    Accusé de négationnisme par ses pairs, Étienne de Harven se définit plus précisément comme un négationniste du VIH. Il s’explique.- - -télécharger au format PDF

     copyright Nexus
    AUX SOURCES DU DOGME VIH-SIDA

    Dans les années 70, la recherche sur l’implication des rétrovirus dans le cancer est dans l’impasse. La découverte de la transcriptase inverse, une enzyme qui permet à un virus de « pirater » l’ADN d’une cellule, va alors permettre d’orienter les recherches vers une nouvelle cible : le sida.

    ÉPIDÉMIE SURÉVALUÉE : UN TABOU ENFIN LEVÉ

    Les voix commencent à se délier au sujet des estimations des agences de santé internationales qui ont de plus en plus de mal à justifier les moyens mis à leur disposition. Exemple avec James Chin, l’ancien directeur du programme mondial du sida à l’OMS.

    QUE CACHE LE SIDA AFRICAIN ?

    En Afrique, les critères de diagnostic et les modes de dépistage n’ont pas la rigueur de ceux pratiqués en Occident- - -télécharger au format PDF

    DÉPISTAGE POUR TOUS : ATTENTION AUX FAUX POSITIFS !

    La mise à disposition des tests de dépistage rapide soulève la question de leur fiabilité…

    AZT, TRITHÉRAPIES : L’ENVERS DU DÉCOR

    Il semble que les effets délétères des trithérapies soient largement sousestimés, notamment chez les foetus et les nourrisons.

     

    source : http://www.nexus.fr/images/TopBasic.jpg


    votre commentaire
  • Communiqué de presse – 10 mars 2009

    Cinq associations (Résistance à l’agression publicitaire, Souriez vous êtes filmés, Big brother awards, Robin des toits et Le Publiphobe) viennent d’assigner la RATP et sa régie publicitaire Métrobus (filiale de Publicis et JCDecaux) devant le juge des référés du Tribunal de grande instance de Paris, pour leur projet d’installation massive d’écrans publicitaires « espions » dans les couloirs du métro parisien. Quatre écrans sont déjà actifs à la station Étoile, et 400 autres sont prévus d’ici à fin juin 2009. Par ailleurs, 800 écrans doivent être installés dans les gares SNCF d’ici à la fin de l’année 2009.

    La première audience aura lieu le 1er avril 2009 à 9 heures, devant la chambre des référés du Tribunal de grande instance de Paris, 4 boulevard du Palais, 75001 Paris, métro Cité. Rendez-vous public devant l’entrée du Palais de justice à 8h30.

    Des capteurs installés dans les écrans permettent de mesurer le nombre de personnes qui passent, et analysent leurs réactions afin de détecter quel élément de l'image a retenu leur attention. Ces capteurs peuvent aussi donner des informations sur l'âge et le sexe des passants réceptifs à chaque campagne.

    La société Majority Report, qui équipe les panneaux avec cette technologie, est elle aussi assignée. Le nom de cette société fait référence au livre et au film Minority Report, dans lesquels le héros se voit interpellé par des écrans publicitaires, capables d’identifier les passants en scannant l’iris de leur œil à distance.

    La démonstration du procédé dit « capteur de visage », sur cette vidéo en ligne de la société Quividi (concurrente de Majority Report), parle d’elle-même :

    http://www.quividi.com/fr/in_action.html

    Les 3 sociétés sont poursuivies pour violation de la législation sur la vidéosurveillance, ici utilisée à des fins purement mercantiles. De plus, les associations dénoncent la mise en place probablement illégale de dispositifs d’analyse de données biométriques, installés sans aucune concertation, et à l’insu total des usagers et du personnel de la RATP.

    Cerise sur le gâteau : ces écrans sont également équipés de capteurs Bluetooth, capables d’envoyer des messages publicitaires sur les téléphones portables. Métrobus, qui assure que cela dépendra d’une démarche active du passant (qui devra s’approcher du panneau), oublie de préciser qu’elle avait d’abord prévu d’arroser directement les téléphones avec des messages publicitaires, mais que son projet s’était vu retoqué par la CNIL (2).

    Or le Bluetooth, outre son caractère intrusif, est dans le collimateur des experts en santé publique : les dernières études internationales, validées notamment par l'OMS et le Parlement européen, dénoncent les risques sanitaires graves de ces technologies sans fil. Les usagers vont ainsi être soumis à un rayonnement électromagnétique supplémentaire et potentiellement dangereux, notamment pour les personnes électrosensibles (3).

    Renversement des rôles

    Cinq ans après le retentissant procès « des 62 », au cours duquel la RATP et Métrobus avaient demandé 1 million d’euros de dommages et intérêts à 62 antipublicitaires qui avaient barbouillé des affiches dans le métro, les rôles sont donc aujourd’hui renversés : au tour de la RATP et de Métrobus de se retrouver sur le banc des accusés !

    C’en est désormais fini d’une certaine impunité en matière d’agression publicitaire. Ceux qui sont, à l’origine, simplement censés assurer nos déplacements quotidiens, vont devoir rendre des comptes sur leur politique de harcèlement publicitaire, menée à l'encontre des citoyens.

    Cette action bénéficie du soutien de personnalités politiques : une question orale a été posée au gouvernement à ce sujet par Martine Billard, députée de Paris, le 18 février dernier ; le conseil de la Mairie du XIè vient d’adopter à l’unanimité un vœu au Maire de Paris demandant la suspension de l'installation des écrans ; le groupe des Verts au conseil de Paris va aussi déposer un vœu dans ce sens, aujourd’hui le 10 mars.

    Rappelons enfin que les recettes publicitaires ne représentent qu’environ 1,7 % du budget de la RATP. Une augmentation de 5% du prix du billet suffirait pour faire disparaître toute la publicité du métro parisien (4), et rendre ainsi celui-ci plus agréable à utiliser.

    Contacts presse :
    - RAP : David Sterboul 04 66 29 82 85 ; Charlotte Nenner, 06 22 73 08 73 ;
    - Souriez Vous Êtes Filmés : Jean-Pierre Petit, 06 07 72 22 75

     

    (1) http://www.metrobus.fr/numerique/numeriflash.html
    (2) http://www.cnil.fr/index.php?id=2537
    (3) http://www.robindestoits.org
    (4) http://www.metrobus.fr/images/Metrobus/pdf_etc/communiqueratp012009.pdf


    Documents :

    Télécharger le Communiqué au format Pdf
    Dossier de presse écrans espions ACL version 09 02 2009
    CP du 22 janvier 09

     



    http://antipub.org/

    .cellule{position:relative; padding:2px; background-color:white; margin:1px; border:3px; border-color:#971426; border-style:solid; width:140px; color:black; } .lien {color:black; } .a.lien:hover, .a.lien:link, .a.lien:active, .a.lien:visited { text-decoration: none; color:black;} <script type="text/javascript"> rub1 = ' <a href="index.php?page=antipub" target="_self">> Contre la pub</a> <br>' +'<a href="docs/sexisme.pdf" target="_blank">> Contre la pub sexiste (.pdf)</a><br>' +'<a href="docs/ecole.pdf" target="_blank">> Contre la pub &agrave; l\'\&eacute;cole (.pdf)</a><br>' +'<a href="docs/RectoTractPolluVisuel.pdf" target="_blank">> Pollution visuelle (rect) (.pdf)</a><br>' +'<a href="docs/VersoTractPolluVisuel.pdf" target="_blank">> Pollution visuelle (vers) (.pdf)</a><br>'; rub2 ='<a href="index.php?page=cp/cp_100309" target="_self">>&Eacute;crans de pub du m&eacute;tro : la RATP et M&eacute;trobus assign&eacute;s au TGI</span><br>' +'<a href="index.php?page=cp/cp_200309" target="_self">>Pour en finir avec &laquo; l&rsquo;effet d&eacute;vastateur &raquo; de l&rsquo;affichage publicitaire sur le paysage 20.03.09</span><br>' +'<a href="index.php?page=archivescomm" target="_self">> Anciens communiqu&eacute;s</a><br>'; rub3 ='<a href="index.php?page=livres" target="_self">> S&eacute;lection d\'ouvrages<br>critiques</a><br>'; rub4 = ' <a href="index.php?page=revuepresse2009" target="_self">> 2009</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2008" target="_self">> Archives 2008</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2007" target="_self">> Archives 2007</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2006" target="_self">> Archives 2006</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2005" target="_self">> Archives 2005</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2004" target="_self">> Archives 2004</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2003" target="_self">> Archives 2003</a> <br>' +'<a href="index.php?page=revuepresse2002" target="_self">> Archives 1999 à 2002</a> <br>'; rub5 ='<a href="index.php?page=toiles/latoile82" target="_self">> Le dernier Num&eacute;ro</a> <br>' +'<a href="index.php?page=toiles/lestoiles" target="_self">> Tous les Num&eacute;ros</a> <br>'; rub6 ='<a href="index.php?page=rapechos/table" target"_self">> Table des matières</a> <br>' +'<a href="index.php?page=rapechos/rapechos" target="_self">> Le journal</a> <br>'; rub7 ='<a href="index.php?page=florence" target="_self">> Florence Montreynaud</a> <br>' +'<a href="index.php?page=francois" target="_self">> Fran&ccedil;ois Brune</a> <br>'; rub8 ='<a href="index.php?page=florence" target="_self">> Florence Montreynaud</a> <br>' +'<a href="index.php?page=francois" target="_self">> Fran&ccedil;ois Brune</a> <br>'; rub9 ='<a href="index.php?page=florence" target="_self">> Florence Montreynaud</a> <br>' +'<a href="index.php?page=francois" target="_self">> Fran&ccedil;ois Brune</a> <br>'; function fermer(e) { document.getElementById("rubrique"+e).innerHTML = ''; document.getElementById("rubrique"+e).style.position = 'absolute'; } function go(n) { document.getElementById("rubrique"+n).style.position = 'relative'; if(n == 1) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub1 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 2) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub2 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 3) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub3 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 4) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub4 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 5) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub5 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 6) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub6 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 7) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub7 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 8) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub8 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } if(n == 9) { document.getElementById("rubrique"+n).innerHTML = rub9 + " <a class='lien' href='javascript:fermer("+n+")'><br>[Fermer]</a><br><br>"; } } </script>

    votre commentaire
  • Effectivement, on est pas prêt d'entendre ça en France, voyez la diffférence :

    Avertissement
    Ce reportage d'un haut niveau d'investigation est diffusé en qualité Haute Définition 16/9 ème.
    Il peut être visionné plein écran ou projeté par vidéoprojecteur sur grand écran lors de réunions.

    Révision des normes : le choc OMS / BioInitiative
    interview du Dr Emilie van Deventer sur la position de l'OMS par rapport à BioInitiative.

    click

     

    Trouvé sur :

    http://www.next-up.org/images/Fr%20Bandeau%20long%20NU%20avec%20Texte%202.png


    votre commentaire
  • UNSOLD CARS AROUND THE WORLD

    Tags: Economy, GM

    Nissan has announced plans to cut its Sunderland workforce by 1,200. Thousands of unsold cars are stored around the factory's test track


     

    hondacars.jpg

    Honda is halting production at its Swindon plant in April and May, extending the two-month closure announced before Christmas to four months. Honda and Japanese rival Toyota are both cutting production in Japan and elsewhere. Pictured, Hondas await export at a pier in Tokyo


     
    jaguarcars.jpg

    Earlier this week Jaguar Land Rover said 450 British jobs would go


     
    corbycars.jpg

    The open car storage areas in Corby , Northamptonshire, are reaching full capacity


     
    sheernesscars.jpg

    Imported cars stored at Sheerness open storage area awaiting delivery to dealers


     
    toyotacars.jpg

    Newly imported cars fill the 150-acre site at the Toyota distribution centre in Long Beach , California


    newarkcars.jpg 

    The build-up of imported cars at the port of Newark , New Jersey


     
    fordcars.jpg

    Stocks of Ford trucks in Detroit , Michigan


     
    valenciacars.jpg

    New cars jam the dockside in the port of Valencia in Spain


     

    peugeotcars.jpg

    Peugeot cars await shipment to Italian dealers at the port of Civitavecchia


     

    avonmouth.jpg

    Unsold cars at Avonmouth Docks near Bristol


     

    christmascars.jpg

    With many manufacturers on extended Christmas shutdown, the number of cars rolling off production lines in December fell 47.5% to just 53,823

     

    runwaycars.jpg

    Thousands of new cars are stored on the runway at the disused Upper Heyford airbase near Bicester, Oxfordshire, on December 18, 2008.

     

    ukcars.jpg

    Sales of new cars in the UK have slumped to a 12-year-low and production of cars at Honda in Swindon has been halted for a unprecedented four-month period because of the collapse in global sales and represents the longest continuous halt in production at any UK car plant. The announcement comes on a day when the EU's Industry Commissioner Guenter Verheugen warned the outlook for the European car industry was 'brutal' and predicted not all European manufacturers would survive the crisis.

    More Barry Ritholtz at The Big Picture >


    votre commentaire
  • Noël MAMERE, Robin des Toits et le Supap-Fsu ont récemment organisé un colloque à l'Assemblée Nationale sur l'état des lieux des risques sanitaires engendrés par les technologies de communications sans fil.
    Toutes les réponses sur les risques sanitaires établis scientifiquement sont présentés dans le petit film que nous mettons en ligne par ce lien :

    http://www.robindestoits.org/_a672.html

    Les organisations affiliées aux industriels, AFOM, SANTE RADIOFREQUENCES et les autorités sanitaires (AFSSET) ont été invitées à débattre.
    Aucune ne s'est présentée.

    La dangerosité de la téléphonie mobile, du WIFI, du WIMAX, etc... fait l'objet d'une vive polémique dans les médias :

    - pourtant, la majorité des Compagnies d'assurances n'assurent plus les Compagnies de téléphonie mobile pour tous les risques sanitaires liés aux émissions de champs électromagnétiques ; cette exclusion est généralement placée après celles de l'amiante et du plomb.

    - devant l'absence des institutionnels à l'Assemblée Nationale et devant les faits scientifiques, y a t-il vraiment encore débat ?

    - quand est-ce que les politiques vont enfin appliquer une réglementation pour obliger les industriels à rendre la technologie sans danger pour la Santé Publique ?

    ---
    Voir également :

    - Les assureurs n'assurent plus 'les dommages de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques'

    - Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

    http://www.robindestoits.org/photo/1201611-1563142.jpg?v=1233071004


    votre commentaire